Démocratie participative

0
490

Conformément à son programme, votre nouvelle équipe municipale à peine élue se penche sur toutes les solutions concrètes pour améliorer la qualité du dialogue avec chacun de vous. Le but est de progresser dans la “co-construction citoyenne”, fonder les décisions municipales sur la consultation des administrés en partageant les éléments de décision. Le premier pas consiste à faire « revivre » de manière pérenne les comités de quartier. D’autres conseils citoyens sont également à l’ordre du jour pour des dossiers spécifiques. En complément de ces comités, vos élus se penchent déjà cet été sur le choix “d’une plateforme participative numérique”, accessible à tous depuis ordinateur, téléphone ou tablette. Cette plateforme d’échange devra être un lieu de dialogue avec vos élus. Elle devra permettre de vous impliquer dans la vie de votre commune par le biais de sondages anonymes, de questionnaires à commenter, de forum par thèmes. Si vous avez plus de 7 ans, l’âge de raison, vous pourrez bientôt vous exprimer sur cette plateforme en tant que citoyen du monde, visiteur occasionnel, amoureux de Saint-Jeannet, résident d’un de nos quartiers, parent d’un petit Saint-Jeannois, ou membre d’une de nos associations sportives ou culturelles.

Ces plateformes répondent à une demande croissante en France d’implication des citoyens dans la vie de leur commune. L’intercommunalité ou le conseil départemental pourraient prochainement proposer de telles plateformes. A cette heure, il est difficile de savoir si elles seront bien adaptées aux échanges que nous souhaitons tous pour Saint-Jeannet.

Pour s’approprier les possibilités de ces outils émergents, vos élus de Saint-Jeannet ont déjà pris contact avec plusieurs sociétés éditrices des plateformes. Notre but est d’établir un cahier des charges adapté à notre besoin, en comparant les possibilités des plateformes (sondages, enquêtes, forums…), le rôle de la société et celui de la commune dans l’administration de la plateforme, les coûts, les garanties de sécurité, de fiabilité, de protection des données personnelles. En effet, il n’est pas question sur ces plateformes d’organiser des référendums ou de “votations” à caractère officiel. Il s’agit bien de sondages volontaires, à valeur statistique. Ils reflètent plus ou moins l’opinion publique, en fonction du nombre de votants et surtout de leurs caractéristiques. Pour autant, chaque participant doit être assuré que sa contribution reste anonyme. Les données personnelles seraient gérées par la société retenue en conformité avec le RGDP (Règlement Général sur la Protection des Données: https://www.cnil.fr/fr/comprendre-le-rgpd). Les sociétés consultées sont prêtes à faire évoluer leurs outils et même leur concept pour répondre au mieux au besoin particulier que nous exprimons. Certaines plateformes offrent bien d’autres possibilités que des sondages. Elles peuvent par exemple permettre de faire émerger des projets, de les sélectionner, de les améliorer et de les suivre collectivement. En visant à la fois une participation internationale très ouverte, mais aussi une implication fine au niveau de chaque quartier et groupe d’intérêt, Saint-Jeannet pourrait bien devenir une commune pilote dans l’évolution de ces plateformes.

Le premier point de notre demande, nous l’avons vu, est de s’assurer du respect de la confidentialité conformément à la loi (RGPD). Ensuite, bien d’autres questions se posent. Comment faire participer tous ceux qui le souhaitent ? On peut citer bien sur tous les amoureux de Saint-Jeannet, ceux qui viennent s’y balader, faire du sport, travailler… Qu’ils viennent de Prague, Carros, Tokyo, New-York, Nantes ou Nice, leurs avis nous importent dans bien des domaines.

Mais notre priorité est d’abord de vous impliquer vous même en tant qu’administré, quels que soient votre âge et votre condition. Pour connaitre vos positions, votre expérience, vos avis et partager vos suggestions. Or cela n’est évident. Car beaucoup d’entre nous ne sont pas “connectés” ou peu habitués à répondre à des questionnaires, même quand ils sont ludiques et même quand on peut voir “en direct et en couleur” les résultats du sondage après y avoir répondu.

Comment donner la parole à ceux d’entre nous qui n’ont pas d’ordinateur, téléphone, tablette, wifi ? à ceux qui ont du mal à lire ? à ceux qui viennent d’avoir 7 ans, l’âge de raison, comme à ceux qui sont remplis de sagesse et ne tapent pas sur un clavier ? Une des solutions envisagées pour faciliter la participation du plus grand nombre est d’inciter les Saint-Jeannois volontaires, bénévoles et “connectés” à aider leur voisin qui le sont moins. Ces aidants deviendraient “les bras droits numériques” d’autres participants. Ils aideraient à la connexion (éventuellement dans les locaux et avec du matériel de la mairie), en s’engageant à ne pas influencer les réponses aux sondages. Le participant reste le seul décideur !

Comment aussi comprendre la position des habitants au niveau de chaque groupe d’intérêt, d’un quartier, d’une activité ou d’une association (sportifs, parents d’élèves, culturelles, ..) ? Là encore une solution émerge avec la création de groupes auxquels pourraient s’affilier les participants.

Enfin, la gestion d’une plateforme participative nécessite la mise en place d’une équipe dédiée et motivée de vos élus de la majorité, mais aussi de l’opposition pour garantir la transparence de la démarche. Cette équipe devra se former pour administrer la plateforme. Elle devra trouver les modalités de travail avec chacun d’entre vous, vos groupes d’intérêt, l’éditeur de la plateforme et avec les responsables des dossiers de l’équipe municipale.

Si une solution de plateforme émerge dans les semaines à venir des services de notre Métropole ou du Conseil Départemental, nous prendrons le temps ensemble de vérifier qu’elle réponde bien à nos vœux et proposerons même d’être une commune pilote de la démarche. Sinon, nous pourrons faire appel à une des sociétés éditrices de plateformes, en choisissant l’offre la plus adaptée sur le contenu et les couts. La mise en place se fera progressivement dans les mois suivants.

Nous espérons que nous pourrons dialoguer avec vous avant la fin de l’année sur cette plateforme participative numérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here